Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

INFORMATION ENVIRONNEMENTALE

Réunion d'échange et de sensibilisation dans les chefs lieux de région sur les feux de végétation

En savoir plus...

Arreté n 013 - Réglémentation de la Procédure - Environnement

Arrêté portant réglementation de la procédure, de la méthodologie et du contenu des études d'impact sur l'environnement.

En savoir plus...

Convention - Conservation Nature

Convention africaine pour la conservation de la nature et des ressources naturelles (Convention de Maputo, 2003)

Cette convention vise la protection et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles selon les critères du développement durable. Elle revoit, éclaircit et complète la Convention d’Alger qui porte le même titre. Elle élabore différents articles et les enrichit avec de nouvelles connaissances dans le domaine de la conservation de la Nature, d’utilisation rationnelle des ressources naturelles et du développement durable, ainsi que l’harmonisation des politiques et la coopération requises. Les grandes lignes portent sur la protection et gestion durable du sol, des eaux et de la végétation, diversité génétique, la protection des espèces, la création de zones protégées, incitations économiques, l’intégration de la dimension environnementale dans la planification, l’accès à l’information, la propriété intellectuelle et savoirs indigènes, la recherche et formation, et la coopération bi- et multilatérale.

Elle tient ainsi compte des obligations les plus appropriées des autres conventions (régionales et globales) sur la conservation de l’environnement, telle que CBD, CMS et CITES.

Adopté à Maputo, Mozambique, on 11 juillet 2003 par les Etats membres de l’Union africaine. Jusqu’au 23 juin 2006, la convention a enregistré 34 signatures et 5 ratifications. Au moins 15 ratifications sont requises pour qu’elle entre en vigueur.

En savoir plus...

Code Minier de l'UEMOA

REGLEMENT N°18/2003/CM/UEMOA
PORTANT ADOPTION DU CODE MINIER COMMUNAUTAIRE DE L'UEMOA

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE
ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

En savoir plus...

Feux de Végétation

ONE

Les formations végétales, notamment les ressources forestières se fragilisent davantage sous l’influence des feux de brousse, de l’agriculture itinérante et la collecte de bois énergie. Environ 15.000 hectares par an de superficies forestières sont dégradés au Togo. Les ressources savanicoles sont également menacées par la désertification posant le problème de déficit en fourrages pour l’alimentation du bétail à long terme. Les sols perdent leur fertilité progressivement sous l’effet de l’érosion hydrique et de l’érosion éolienne dues aux activités humaines qui fragilisent et mettent à nu les sols.

Au Togo, les zones non dégradées représentent 14,8% du territoire national, les zones à faible dégradation 62,7%, les zones de moyenne dégradation 20,9% et les zones de forte dégradation 1,6% (INS, 1996). La plupart des terres fortement dégradées se trouvent dans les régions à forte densité de population (parfois plus de 300 habitants/km² contre une moyenne nationale de 74 habitants /km²). La degradation est un phénomène continu et risque de déboucher sur un état de dégradation irréversible caractéristique de la désertification.

 

Les actions de lutte contre les feux se mènent sur la base de décisions ne reposant sur aucun cadre programmatique cohérent. L’un des services du MESA terrestre est le service feux de brousse qui est mis en œuvre le MERF à travers l’ANGE une institution d’appui à la mise en œuvre de la PNE telle que définie par le gouvernement dans le cadre du plan national de développement à travers sa mission de mise en place et la gestion du système national d’information environnementale (SNIE) à travers l’observatoire national de l’environnement (ONE.

 

Le service « feux de brousse » qui fournira des indications sur les risques de feux, la surveillance des feux actifs et les évaluations des zones brûlées pour une meilleure prise de décision dans le domaine de la gestion de l’environnement. L’une des actions que l’ANGE mène sur le terrain est le suivi des feux de végétationqui a permis d’élaborer les carte des zones brûlées assorti de statistiques pour l’année 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

La réalisation de la cartographie des zones brûlées ainsi que les statistiques sur les feux de végétation au Togo rendre plus efficace les actions de prise de décision en matière de gestion des feux de végétation au Togo et le suivi par l’ANGE en vue d’améliorer son système d’information environnemental conformément aux recommandations de son plan stratégique 2015–2019. Ceci permettra l’élaboration des profils environnementaux ou rapports annuels sur l’état de l’environnement pour informer, éduquer mais aussi de sensibiliser la population à la base sur la situation environnementale du pays face aux grands défis des changements climatiques.

En 2013 au cours de la 1e décade de janvier 2013, les surface brûlées étaient très importantes dans la Région Maritime et au Sud de la Région des Plateaux. Au Nord du pays, notamment au Sud de la Région des Savanes, dans la Région de la Kara et à l’Ouest de la Région Centrale, les surfaces brûlées restent importantes mais concentrées par endroits.  

 

 Au cours de la 1e décade de janvier 2014 ces surfaces brûlées ont diminué par rapport à ce qui avait été observé l’année dernière à la même période. Si au Sud ces surfaces brûlées restent faibles par contre elles sont concentrées au Nord du pays, notamment au Sud de la Région des Savanes, dans la Région de la Kara et à l’Ouest de la Région Centrale.  

 

En savoir plus...

Statistiques

ONE

Tableau des Statistiques sur les changements d’utilisation/occupation des sols

En savoir plus...

Suivi Environnemental

ONE

L’ANGE fait le suivi environnemental de l'occupation des terres et des sols à travers l’indicateurs de suivi environnemental de l'occupation des terres et des sols. Il s’agit dans ce cas d’une base de référence susceptible de servir de nombreux domaines comme la foresterie, la biodiversité, l’agriculture et même les études liées aux changements climatiques.

L’indicateur de l’occupation des terres permet d’observer les mutations (exprimées en pourcentage) des classes d’occupation des terres pour chaque décennie à l’échelle du pays.

Dans le domaine sols, il pourra être suivi les rendements agricoles (fertilité) et les superficies des sols nus (dynamique des sols nus sur dix ans) à l’échelle du territoire. La représentation cartographique de ces deux indicateurs du domaine Sols est la même que celle de l’occupation des terres. Ainsi, à partir des images LANDSTAT ETM, il est possible de procéder à l’évaluation de l’importance spatiale des classes en prenant une référence cartographique.

 

Au Togo ce suivi a été possible grâce à l’appui du projet sous régional évolution LAND USE LAND COVER (LuLc) qui a permis l’ANGE de réaliser la carte d’occupation des sols à partir des images LANDSTAT pour 1975, 2000 et 2010 assorti des statistiques.

En savoir plus...

Occupation des Terres et Sols

ONE

Au Togo, il existe plusieurs types de sols suivant la nature, la fertilité, les potentialités et la répartition géographique

 

 Toutefois, ces sols subissent d’énormes pressions et ont des impacts sur la vie des écosystèmes et sur la vie socio-économique. D’une superficie de 585 000 ha dont plus de 140 000 ha dans les vallées du Sud du pays et 185 000 ha de sols des bas-fonds tous les sols du Togo sont dans l’ensemble à vocation agricole.

 Tandis que les sols des bas-fonds sont dispersés dans le pays, les sols ferralitiques de la terre de barre occupent près de 12% de la superficie totale du pays et constitue la majorité des surfaces des régions du Sud. Les sols ferrugineux quant à eux couvrent environ 48% de la superficie du pays et présentent une très grande variabilité. Des sols minéraux bruts et peu érodés peuvent être observés dans les massifs à topographie accidentée. Ces terres sont sans intérêt agricole et pastoral et devraient être protégées. Tout de même, les sols sableux qui s'étendent sur une bande de 2 à 5 km le long de la côte ont une valeur agronomique très limitée.

 

En savoir plus...

Statut de l'ONE

ONE

Au Togo, selon le décret 2009-090/PR du 22 avril 2009 portant attribution, organisation et fonctionnement de l’agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE) l’Observatoire Nationale de l’Environnement (ONE) est une structure publique logée à l’ANGE. Les missions de l’ONE sont définies par l’article 15 de la loi n°2008-005 du 30 mai 2008 portant loi-cadre sur l'environnement qui dispose que l’ANGE a entre autres missions :

- la mise en place et la gestion du système national d’information environnementale ;

- la coordination de l’élaboration du rapport annuelsur l’état de l’environnement.

L’article 44 précise que le système d’information et de suivi environnemental comporte une base de données sur l’environnement au Togo et dans le monde.

Tous les acteurs impliqués dans la gestion de l’environnement participent à la collecte des informations sous la coordination de l’agence nationale de gestion de l’environnement.

 

Au vue de ce rôle, l’ONE a pour attributions de :

- gérer le système d’information et de suivi environnemental (SISE) ;

- animer le réseau des partenaires du SISE ;

- assurer la diffusion des données et de l’information environnementale ;

- analyser périodiquement les besoins en données et information des acteurs du développement socio-économique en l’occurrence les décideurs, l’administration, les chercheurs, les étudiants, les ONG, les municipalités, les entreprises ;

- organiser la compilation, la collecte complémentaire, la standardisation des formats des données environnementales ;

- gérer le système d’information géographique (SIG)sur l’environnement ;

- publier périodiquement les répertoires des compendiums statistiques, indicateurs et autres données du Togo et le répertoire des publications relatives à l’environnement sur le Togo ;

- préparer le rapport intégré sur l’état de l’environnement pour publication ;

- préparer les données et informations pour les rapports sous régionaux et internationaux sur l’état de l’Environnement.

 

L’ONE gère le SISE qui permet, à partir des données qu’elle dispose d’élaborer des statistiques environnementales pour labio-surveillance, le monitoring environnemental, la gestion et/ou l'élaboration et l'évaluation des politiques environnementales. Ceci passe généralement par la création d’une base de données et de séries statistiques ou descriptives à mettre à jour régulièrement.

L’observatoire a pour vocation : la recherche, la compilation, le traitement et la restitution de données qualitatives et quantitatives en vue d’une analyse de l’état de l’environnement et du suivi des indicateurs environnementaux.

Les fonctions d'un système de gestion d'une base de données sont les suivantes:

- assurer la conformité des données avec les classifications types;

- assurer la validité des données;

- assurer l'intégrité des données et leur cohérence interne;

- mettre en sécurité et préserver les données primaires;

- permettre un accès facile aux données primaires;

- traiter efficacement les données suivant les besoins;

- permettre d'intégrer différentes séries de données, de manière à accroîtreleur utilité globale.

 

La prise de décisions à partir du suivi environnemental repose en grande partie sur une information traitée, certifiée et non sur des données brutes. Si ce n’est déjà le cas dans les éléments transmis par les tiers, les données brutes doivent être interprétées avant de pouvoir être utilisées.

Les données primaires brutes représentent souvent un volume très important de sorte qu'elles ne peuvent être utilisées efficacement que dans le cadre d'un système de gestion spécifique.

Le système d’information environnementale met à la disposition de tous les acteurs du développement des données sur l’environnement biophysique et humain qui comprend les matrices et composantes environnementales telles que l’air, l’eau, le sol, la terre, la flore, la faune l’habitat, l’énergie, le bruit, les déchets, les contaminations, les émissions polluantes. Ces données et bien d’autres mises ensembles et traitées dans laboratoire informatique correctement équipé permet d’apprécier avec précision les effets de la gestion de la politique environnementale menée dans le pays et placé sous la coordination de l’ANGE à travers l’ONE.

 

Au-delà, l’ONE a également pour fonction l’élaboration du rapport annuel sur l’état de l’environnement au Togo qui consiste essentiellement à faire un état des lieux des composantes environnementales à travers les différents indicateurs de suivi de la qualité de l’environnement.

Les indicateurs de suivi de l’environnement sont identifiés sur la base de la recherche et de l’analyse des paramètres qui caractérisent l’état ou l’évolution des ressources naturelles dont les problèmes environnementaux évoqués principalement dans le plan national d’action pour l’environnement (PNAE), et qui méritent un suivi.

En savoir plus...

Partenaires

Partenaires internationaux

-         L’AGENCE NATIONALE POUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT (EPA)

C’est un organe statutaire créé en 1994 par la loi portant  création  de l’Agence pour la Protection de l’Environnement. (Act 490), de la République du Ghana. C’est une agence pionnière en matière de protection de l’environnement. En vue d’accroître ses capacités, l’ANGE a signé un accord de partenariat avec  l’EPA dont le but est de créer un cadre de collaboration entre l’EPA et l’ANGE et d’établir les obligations entre les parties en vue d’atteindre les objectifs fixés.

 

Adresse :

The Executive Director

EPA

Box M326, Accra

Website : www.epa.gov.gh

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel : +233-302-664697/8

+233-28-9673961/2

Fax : +233-302-662690

The Manager

Centre for Environmental Management

P.O.Box M326, Accra

Tel : +233-302-923196

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus...
Page 1 sur 2

Nos Evenements

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x