Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Feux de Végétation

ONE

Les formations végétales, notamment les ressources forestières se fragilisent davantage sous l’influence des feux de brousse, de l’agriculture itinérante et la collecte de bois énergie. Environ 15.000 hectares par an de superficies forestières sont dégradés au Togo. Les ressources savanicoles sont également menacées par la désertification posant le problème de déficit en fourrages pour l’alimentation du bétail à long terme. Les sols perdent leur fertilité progressivement sous l’effet de l’érosion hydrique et de l’érosion éolienne dues aux activités humaines qui fragilisent et mettent à nu les sols.

Au Togo, les zones non dégradées représentent 14,8% du territoire national, les zones à faible dégradation 62,7%, les zones de moyenne dégradation 20,9% et les zones de forte dégradation 1,6% (INS, 1996). La plupart des terres fortement dégradées se trouvent dans les régions à forte densité de population (parfois plus de 300 habitants/km² contre une moyenne nationale de 74 habitants /km²). La degradation est un phénomène continu et risque de déboucher sur un état de dégradation irréversible caractéristique de la désertification.

 

Les actions de lutte contre les feux se mènent sur la base de décisions ne reposant sur aucun cadre programmatique cohérent. L’un des services du MESA terrestre est le service feux de brousse qui est mis en œuvre le MERF à travers l’ANGE une institution d’appui à la mise en œuvre de la PNE telle que définie par le gouvernement dans le cadre du plan national de développement à travers sa mission de mise en place et la gestion du système national d’information environnementale (SNIE) à travers l’observatoire national de l’environnement (ONE.

 

Le service « feux de brousse » qui fournira des indications sur les risques de feux, la surveillance des feux actifs et les évaluations des zones brûlées pour une meilleure prise de décision dans le domaine de la gestion de l’environnement. L’une des actions que l’ANGE mène sur le terrain est le suivi des feux de végétationqui a permis d’élaborer les carte des zones brûlées assorti de statistiques pour l’année 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

La réalisation de la cartographie des zones brûlées ainsi que les statistiques sur les feux de végétation au Togo rendre plus efficace les actions de prise de décision en matière de gestion des feux de végétation au Togo et le suivi par l’ANGE en vue d’améliorer son système d’information environnemental conformément aux recommandations de son plan stratégique 2015–2019. Ceci permettra l’élaboration des profils environnementaux ou rapports annuels sur l’état de l’environnement pour informer, éduquer mais aussi de sensibiliser la population à la base sur la situation environnementale du pays face aux grands défis des changements climatiques.

En 2013 au cours de la 1e décade de janvier 2013, les surface brûlées étaient très importantes dans la Région Maritime et au Sud de la Région des Plateaux. Au Nord du pays, notamment au Sud de la Région des Savanes, dans la Région de la Kara et à l’Ouest de la Région Centrale, les surfaces brûlées restent importantes mais concentrées par endroits.  

 

 Au cours de la 1e décade de janvier 2014 ces surfaces brûlées ont diminué par rapport à ce qui avait été observé l’année dernière à la même période. Si au Sud ces surfaces brûlées restent faibles par contre elles sont concentrées au Nord du pays, notamment au Sud de la Région des Savanes, dans la Région de la Kara et à l’Ouest de la Région Centrale.  

 

Plus dans cette catégorie : « Statistiques

Nos Evenements

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x